Le guide de votre bien-être à domicile

Alicament

Actualités

Le café pour retarder le déclin cognitif

Parue sur le site internet spécialisé Santecafe.com, une recherche sur les femmes âgées a permis de prouver que la consommation régulière de caféine contribue à améliorer la performance cognitive. De quoi encourager la création d’alicaments à base de café.

Réalisée sur cinq ans, cette étude a été basée sur les femmes victimes de troubles vasculaires de type infractus du myocarde, angine de poitrine symptomatique, AVC ou AIT qui représentent un risque élevé de déclin cognitif rapide.

Des femmes de plus de 65 ans

Pour prouver les effets de la caféine sur ce risque, les experts français et américains ont fondé leurs recherches sur l’état de santé de quelques 2 475 femmes âgées de plus de 65 ans issues du groupe « Women’s Antioxidant Cardiovascular Study » des victimes de maladies cardiovasculaires prévalentes ou celles qui présentent au moins 3 facteurs de risque coronaire :

Entre 1995 et 1996, la prise de caféine a été contrôlée grâce à un questionnaire de fréquence de prise alimentaire validé sur 116 items.

De 1998-2000 à 2005-2006, quatre évaluations cognitives par téléphone ont été effectuées à intervalles réguliers de deux ans pour avoir une idée sur la cognition globale, la mémoire verbale et la capacité à catégoriser.

Les différences dans les taux de déclin cognitif suivant les quintiles de prise de caféine ont été améliorées suivant les différences sociodémographiques, le style de vie et la santé. En cinq ans, les auteurs de l’étude sont arrivés à prouver que la consommation de café contribue à retarder le déclin cognitif mais les autres produits contenant de la caféine comme le thé, le cola ou le chocolat ne sont pas efficaces. Ils ont également conclu que les femmes à risque vasculaire élevé amélioraient leur performance cognitive avec le café.